Un audit SEO se présente comme une évaluation des performances du référencement naturel d’un site web. Pour simplifier, son rôle est de trouver pourquoi un site internet n’arrive pas à être classé sur un moteur de recherches. 

Les différents éléments à vérifier lors d’un audit

  • Les mots-clés

Pour assurer un bon référencement, il faut que les mots-clés apportent du trafic dans le site. Ainsi, il est nécessaire de vérifier si c’est toujours le cas en utilisant un outil SEO qui se trouve généralement sous l’onglet « keywords ».

  • Le contenu

Trois éléments sont à prendre en compte : la qualité et la profondeur des contenus, le duplicate content et le volume des publicités.

  • L’écriture des URL

Une URL doit intégrer la principale idée de la page tout en étant simple et claire. Elle permet à l’internaute de se repérer dans le site.

  • Les redirections

Plusieurs outils permettent de vérifier les redirections d’une page. À titre d’information, la meilleure technique est la redirection 301.

  • Les balises Meta et Title

Optimiser ces deux balises apportera plus de trafics, mais évitera aussi les problèmes d’indexation.

  • Le Sitemap et les fichiers robots.txt

Le plan du site permet au moteur de recherches d’analyser facilement l’arborescence du site web. Les pages qui ne devront pas être indexées seront indiquées sous forme de liste grâce aux fichiers robots.txt.

  • Les balises Alt ou les images

Contrairement aux internautes, les moteurs de recherches comme les logiciels de lecture d’écran ne sont pas capables de voir une image telle qu’elle. Les balises Alt leur indiqueront ce que contiennent les images. Il faut vérifier que les mots-clés soient bien intégrés dans ces balises.

  • La compatibilité mobile du site web

Avec l’évolution de la technologie, les sites les mieux placés dans le classement sont ceux qui sont facilement accessibles sur mobile.

  • La vitesse de chargement du site

Un temps de chargement trop long diminue la vitesse de lecture et d’indexation du site, ce qui aura un mauvais impact sur le référencement du site.

  • Les liens

Il est important de porter une attention particulière aux liens qui connectent les pages du site entre elles (liens internes) et les liens externes ou backlinks.

  • Le code du site web

Lorsque le code d’un site est correctement écrit, il sera plus facile aux moteurs de recherche de comprendre le contenu du site. 

Cette liste n’est pas exhaustive. Néanmoins, les points importants y sont mentionnés. Créer son propre site web n’est donc pas de tout repos. Pour avoir toutes ses chances d’être bien positionné, il serait plus judicieux de suivre une formation pratique en SEO

Quelles sont les étapes à suivre pour faire un audit SEO ?


Avant de commencer l’audit, il est important de définir les objectifs SEO. La méthode SMART reste la meilleure alternative pour fixer des objectifs. Ceux-ci doivent être spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et temporels. 



Vérifier l’accessibilité du site


Le site web doit être accessible pour les visiteurs, mais aussi pour les crawlers des moteurs de recherches. Il doit se trouver sous forme HTML. En outre, il est préférable de supprimer les éléments JavaScript que les moteurs de recherches auront du mal à lire et à analyser. 

Un contenu, ainsi que des fichiers bien agencés et organisés aideront le moteur de recherches à identifier les relations entre les sections du site. 

Contrôler la santé technique du site web


Un contrôle technique est toujours nécessaire même en dehors d’un audit SEO pour :

  • Vérifier la validité du domaine. Les moteurs envoient toujours un message en cas de pénalité.
  • Comparer le nombre de pages indexées dans le moteur de recherches et le nombre total de pages du site web. L’idéal est de ne pas dépasser un écart de 20%.
  • Vérifier la concordance entre l’apparence des pages du site web vue par les internautes et la manière dont elles sont lues par les robots du moteur de recherches. 
  • Analyser le positionnement par rapport aux mots-clés du site.
Author

Write A Comment