Tout rédacteur web doit relire son écrit à plusieurs reprises avant de le transmettre à son client ou de le mettre en ligne sur son blog. Des coquilles et des erreurs typographiques, orthographiques et grammaticales peuvent parfois échapper à la vue. C’est surtout le cas lorsqu’on rédige un texte relativement long. Face à un tel cas, le recours à un outil de correction s’avère nécessaire. Tour d’horizon des essentiels à savoir sur les outils correcteurs d’orthographe. 

Corriger son texte : avec un outil en ligne ou un logiciel ? 

Certains rédacteurs se font assister par des outils en ligne dans leur processus d’écriture, tandis que d’autres utilisent des logiciels installés dans leur ordinateur. Lorsque l’on opte pour les outils en ligne, il faut une connexion Internet. 

Mais si l’on se penche sur des logiciels, on doit avoir en sa possession des versions Windows compatibles avec le logiciel de son choix. Les outils en ligne disposés à corriger son texte abondent sur la toile. Ils ont respectivement des fonctionnalités différentes. Il en va de même pour leur particularité. 

Reverso.net, Larousse.fr, Leconjugueur.lefigaro.fr, Bonpatron.com etScribens.fr sont quelques-uns des outils en ligne que l’on a le privilège d’utiliser dans son processus d’écriture. Pour ce qui est des logiciels, on a Cordial, Le Robert Correcteur, Antidote, etc. 

Les avantages à utiliser un correcteur de texte 

Correcteur en ligne ou logiciel, quel que soit l’outil que l’on envisage d’utiliser pour corriger son texte, on peut s’attendre à tirer largement profit de leurs fonctionnalités. Les outils et les logiciels présentent de nombreux avantages en commun. Il n’est donc pas judicieux d’admettre que les logiciels sont plus performants que les correcteurs en ligne. 

Il existe aussi des outils en ligne d’uneperformance impeccable. En font partie ceux qui sont payants. Certains correcteurs en ligne payants disposent de fonctionnalités imposantes, des fonctionnalités qui surpassent celles de certains logiciels comme Cordial et Antidote. 

L’un des avantagesen commun des outils et des logiciels est le fait qu’ils permettent à leur utilisateur d’éviter d’investir beaucoup de temps dans la relecture. Après quelques reprises de relecture, on peut passer par la correction avec les correcteurs d’orthographe. Les outils de correction sont un allié fidèle pour corriger son texte, mais ils ont des limites en termes de fonctionnalités. 

Les limites des correcteurs d’orthographe

Malgré leur capacité à détecter les coquilles et les erreurs de ponctuation, les outils de correction de texte ont des limites évidentes. Les phrases d’une tournure maladroite, les outils de correction ne les corrigent pas. Ils ont comme principale fonction d’identifier les erreurs d’orthographe. 

Pourtant, les erreurs grammaticales élémentaires ou anodines, les outils correcteurs de texte les identifient, et les corrigent ainsi. Il est à noter que la technologie de pointe est d’une conception humaine. Certaines fonctionnalités des outils peuvent donc ne pas dépasser l’intelligence humaine. 

L’utilité de la correction manuelle

Disposer d’un texte sans fautes est envisageable. Pour cela, une fois la rédaction de son écrit terminée, quelques reprises de relecture s’avèrent indispensables. Puis, on doit procéder à la correction manuelle. Une fois la correction manuelle in extenso d’un texte bel et bien faite, l’on peut utiliser l’outil de correction de son choix. 

Le processus de correction ne s’arrête pas à l’intégration de son écrit dans l’outil correcteur et à la rectification des erreurs signalées par ledit outil. Quelques autres reprises de relecture s’imposent encore comme nécessaire. Une dernière correction manuelle pourrait parfaire son texte. 

La manière d’interpréter Antidote

Antidote est l’un des logiciels très prisés par les rédacteurs. Depuis son apparition, ce logiciel dispose de nombreuses variantes, de nombreuses versions. Les versions les plus récentes offrent des fonctionnalités plus sophistiquées que les versions anciennes. Leur manipulation réserve quelques différences et quelques similarités. 

Lorsqu’un rédacteur intègre son texte sur Antidote, cette dernièresurligne ou souligne les erreurs de grammaire (certaines erreurs de grammaire qu’elle peut détecter), d’orthographe et de ponctuation. Le rédacteur peut cliquer sur les boutons dédiés pour corriger toutes les erreurs surlignées ou soulignées. Il est pourtant à noter qu’une interprétation bête d’Antidote est susceptible d’induire en erreur. 

Les erreurs qui semblent évidentes, on peut les faire corriger sans hésiter par Antidote. Mais les tournures grammaticales pointues, qui peuvent soulever des doutes, doivent être corrigées manuellement. Un bon rédacteur digne de ce nom évite les tournures complexes. Ce qui lui permet d’éviter de perdre la tramontane. 

Author

Write A Comment