Très prisé depuis de nombreuses années dans les pays anglo-saxons, le système de cashback intéresse actuellement de plus en plus de Français. Cette technique promotionnelle permettant de faire des économies substantielles sur les achats séduit davantage d’internautes consommateurs. Cet article fait un tour d’horizon sur ce dispositif !

Le principe de fonctionnement du cashback

Il convient avant tout de souligner que le cashback vise uniquement les consommateurs qui font leurs achats sur Internet. Il se présente généralement sous différentes formes. Les internautes peuvent alors obtenir de l’argent sur leurs comptes ou d’autres réductions sur leurs acquisitions. Concrètement, ce système consiste à rembourser au client un pourcentage du montant de ses dépenses. Tout comme pour le marketing de l’affiliation, il existe certaines plateformes qui se spécialisent dans le cashback. À la différence de l’affiliation classique, ce sont les clients finaux qui détiennent des comptes sur ces sites, et non les affiliés.

En clair, les consommateurs achètent un article chez l’un des marchands partenaires d’une plateforme de cashback comme Lyoness. En contrepartie, celle-ci procède à un remboursement partiel du montant de leurs acquisitions. Les récompenses dépendent de ce fait du montant des dépenses de ces internautes. D’une façon générale, le pourcentage oscille entre 0,5 et 5% et varie essentiellement selon les saisons, les produits ou encore les promotions. Cela peut également prendre d’autres formes comme un remboursement fixe. Par exemple, dès 50 euros d’achat, les acquéreurs disposent d’une somme de 10 euros. D’autres sites proposent des bons de réduction et des codes promo.

Qui est le grand gagnant dans ce système ?

Le fait de disposer d’une communauté d’acheteurs et de partenaires est un excellent moyen de fidéliser les clients pour les entreprises. Ces dernières évitent par la même occasion les périodes de faible fréquentation. Les consommateurs-internautes achètent régulièrement, et donc, les achats sont constants. Le cashback permet alors de motiver les clients à choisir des articles proposés sur une plateforme marchande déterminée. Grâce à ce système, toute société est en mesure d’attirer un plus grand nombre d’internautes sur son site et ainsi gagner de nouveaux clients à moindre coût. Elle pourra de ce fait augmenter son chiffre d’affaires sur le long terme. Elle bénéficie d’ailleurs d’une hausse notable du trafic sur son site web. Ce qui la rendra bien évidemment plus stable et plus rentable.

Les entreprises ne sont pas les seules à profiter du système de cashback. Cette technique établit une relation de gain entre trois acteurs affiliés poursuivant des objectifs différents. Ce sont donc le site d’e-commerce. C’est-à-dire le site marchand des sociétés, la plateforme de cashback ou le cashbaker, et bien entendu, les consommateurs. Ces derniers réalisent des économies substantielles qu’ils peuvent généraliser à l’ensemble des achats. La plateforme de cashback les oriente vers des partenaires vendant des articles dans différents domaines. Le but est de leur permettre d’effectuer l’essentiel de leurs acquisitions via ce site. En échange d’un tel service, le cashbaker perçoit une rémunération que l’e-commerçant verse sous forme de commission pouvant être fixe ou variable pour chaque vente conclue. Son site génère ainsi un trafic important.

Author

Écrire Un Commentaire